Le bilan partagé de médication avec Synapse

Le bilan partagé de médication est un entretien pharmaceutique fortement soutenu par l’Assurance Maladie et l’Ordre des Pharmaciens. Il permet aux pharmaciens de renforcer leur rôle de conseil et d’accompagnement sur le bon usage du médicament au service du patient.

pharmacie officine bilan partagé de médication

Qu’est-ce que le bilan partagé de médication (BPM) ?

D’après la HAS, le bilan partagé de médication (ou bilan de médication) se définit comme une « analyse critique structurée des médicaments du patient dans l’objectif d’établir un consensus avec le patient concernant son traitement ». 

Ce processus est divisé en quatre étapes la première année :

  • Un entretien de recueil d’informations avec le patient âgé de 65 ans et plus, avec au moins cinq molécules ou principes actifs prescrits sur une durée supérieure ou égale à six mois.
  • Une analyse des traitements du patient suivi des conclusions et recommandations au médecin traitant.
  • Un entretien « conseil » en présence du patient avec toutes les recommandations sur le bon usage du médicament.
  • Un suivi de l’observance sous la forme d’un nouvel entretien avec le patient au bout d’un an. 

Si l’année suivante le patient se fait prescrire un ou plusieurs nouveaux traitements, il faudra réaliser à nouveau les trois dernières étapes du processus du bilan partagé de médication. Si le traitement ne change pas l’année suivante, il faudra réaliser au moins deux suivis de l’observance dans l’année.

Le BPM permet donc d’évaluer la pertinence, l’efficience et la qualité de la prise en charge médicamenteuse chez le patient.

Après l’avenant n°12 mis en application en janvier 2018 permettant la rémunération des bilans partagés de médication, l’avenant n°19 conclu en novembre 2019 entre les pharmaciens d’officine et l’Assurance Maladie indique que les bilans partagés de médication peuvent être désormais proposés à tous les patients polymédiqués de 65 ans et plus.

Les objectifs du BPM pour le patient et le pharmacien

Ce nouveau dispositif fait désormais partie intégrante du métier de pharmacien. Le bilan partagé de médication se veut être un outil au service :

  • Du patient afin d’améliorer sa prise en charge médicamenteuse, l’observance thérapeutique et sa compréhension des traitements pour réduire ainsi les risques de iatrogénie et d’effets indésirables
  • Du pharmacien afin de diversifier ses activités pharmaceutiques avec des nouvelles missions de conseil, d’accompagnement et de prévention autour du médicament auprès des patients polymédiqués de plus de 65 ans.

Cependant, la mise en place du bilan partagé de médication dans les officines soulève à l’heure actuelle plusieurs contraintes.

En effet, l’une des problématiques majeures rencontrées par les pharmaciens correspond au temps moyen passé à la réalisation d’un BPM. Selon une étude menée par Soraya Qassemi en 2017 auprès de pharmacies occitanes, ce temps moyen est de deux heures pour un BPM non numérique et sans compter le temps de formation. Viennent également s’ajouter à cette difficulté des freins administratifs avec, notamment, le transfert complexe des bilans partagés de médication à l’Assurance Maladie via AmeliPro ; ainsi que des freins de méconnaissance du processus auprès des médecins car le BPM se veut être un outil collaboratif entre ces derniers et les pharmaciens au service du patient.

Les demandes de simplification des procédures du BPM se multiplient. Le 25 juin dernier, l’USPO a déclaré que l’Assurance Maladie avait accepté de simplifier les modalités de facturation des accompagnements pharmaceutiques et notamment, du BPM : paiement à l’acte, suppression des enregistrements des entretiens sur AmeliPro et utilisation de codes actes pour la facturation. Il y a donc une véritable volonté de faciliter la réalisation des bilans partagés de médication au sein des officines pour lutter contre la iatrogénie médicamenteuse.

Synapse au service des pharmaciens

Aujourd’hui nous proposons une solution personnalisée aux besoins des pharmaciens. Pour tous les pharmaciens d’officine, nous donnons la possibilité de réaliser les bilans partagés de médication directement sur notre application. Les groupements de pharmacies peuvent également en faire facilement bénéficier à leurs adhérents à des prix plus attractifs. 

Vous êtes pharmacien ? 

Synapse Medicine vous accompagne tout au long des étapes du processus : de l’identification des patients éligibles au suivi de l’observance.  

Nous nous engageons via notre plateforme automatisée à vous offrir :

  • Un gain de temps considérable en éditant facilement et en moins de 15 minutes un bilan partagé de médication.

  • Une sécurisation de vos BPM grâce à l’analyse automatique des interactions médicamenteuses et contre-indications terrain à partir des photos d’ordonnances de vos patients.

  • La fidélisation de vos patients en leur apportant les conseils appropriés pour sécuriser la prise de leurs traitements médicamenteux.

  • Une protection des données de santé grâce à la plateforme Synapse qui bénéficie d’un hébergeur agréé de données de santé où toutes les données de vos patients sont anonymisées et protégées.

Essayez gratuitement et sans engagement Synapse Medicine pour vos bilans partagés de médication : s’inscrire.

Retrouvez également notre interview chez Revue Pharma pour découvrir tout ce que propose Synapse Medicine au pharmacien d’officine.